Photographie de rue – Sortez de chez vous

posted in VA - Lettres à un(e) jeune photographe

Photographie de rue – Sortez de chez vous

La photographie de rue est une activité passionnante pour beaucoup de photographes. Pour moi c’est la seule photographie que je voudrais pratiquer, celle à laquelle je reviens encore et encore et j’aimerais tenter ici de vous expliquer pourquoi.

Quoi ?

Avant toute chose essayons de définir la photographie de rue. Je ne crois pas en une définition définitive de la photographie de rue. Chaque photographe y développera des techniques différentes, y trouvera son regard, mais aucun n’expérimentera cette pratique exactement de la même manière.

J’aime assez la définition de wikipedia :

La photographie de rue est une pratique de la photographie en extérieur, dont le sujet principal est une présence humaine, directe ou indirecte, dans des situations spontanées et dans des lieux publics comme la rue, les parcs, les plages ou les manifestations.

Mais cette définition pose un problème. Si je réalise une photo en pose longue d’une skyline à New-York, est-ce encore de la photographie de rue ? Certains vous diront que c’est un paysage. Mais ce paysage urbain est-il vraiment dissocié d’une activité humaine ? Il parait évident que ces gratte-ciels n’existeraient pas sans les hommes et les femmes qui les occupent ou qui y vivent. Je crois aussi que mes villes désertes ont un sens par l’absence qu’elles évoquent : l’absence d’humains. Les villes désertes sont un paradoxe parce qu’elles sont désertes, alors que techniquement on pourrait rapprocher ce projet de la photographie d’architecture.

Pour moi cette phrase de Joel Meyerovitz tombe en plein dans le mille :

Un photographe de rue n’a aucune idée de ce qui va arriver chaque jour. Nous sortons dans les boulevards du monde, juste pour être dehors, et juste pour regarder la manière dont le monde continue à se présenter à nous avec des idées, des incidents et des moments de conscience

Si vous ne connaissez pas Joel Meyerovitz, arrêtez ce que vous faites et cliquez sur ce lien. Vous pouvez également vous procurer la bible de la photographie de rue : Bystander, a History of Street Photography

Quant à moi je me lance dans une définition aussi incomplète qu’inexacte :

La photographie de rue est une méthode d’observation du monde et de ceux qui y vivent. Elle utilise la composition et le cadre pour mettre en évidence des moments de grâce qui ont la fonction de documenter et de révéler.

La vache c’est pas mal pour un premier jet.

C’est certainement l’occasion de vous dire de sortir de chez vous. Pas ce week-end, pas demain. Pas quand vous aurez un autre appareil. Maintenant. Posez-ce livre (ou votre téléphone si vous me lisez sur mon blog) et sortez autour de chez vous pendant 20 minutes pour prendre des photos. Vous me remercierez plus tard.

Pourquoi ?

La question du pourquoi dépend beaucoup du photographe. Pour moi la photographie de rue EST la photographie. La photographie de commande est devenu mon métier et ce que j’y produis utilise les mêmes outils ou les mêmes techniques, mais mon seul vrai grand plaisir en photographie est d’aller voir le monde.

Si vous débutez en photographie et souhaitez progresser, la rue est toujours là, elle vous attend. Vous souhaitez progresser en portraits ? en paysages ? en architecture ? pourquoi pas en macro ? Vous avez des aspirations artistiques ? ou documentaires ? Toutes les techniques, tous les genres, tous les styles peuvent se pratiquer dans la rue en bas de chez vous, il serait impossible de les nommer tous ici. Vous avez des volontés de journalisme ou d’auteur ? Les meilleures rencontres que vous ferez sont probablement derrière votre porte.

Il est tout à fait possible de rester chez soi pour pratiquer la photo, et pas seulement dans un studio, je vous y encouragerai toujours d’ailleurs. Mais la photographie de rue est cette activité merveilleuse où vous n’avez qu’à sortir de chez vous et à vous exprimer en photographie, à devenir vous-même avec vos photos et ce qu’elles diront de vous.

La photographie de rue a également une vocation à être la mémoire de notre temps, à être une expression artistique pour les meilleurs qui seront exposés. Mais je voudrais vous dire que la photographie de rue est aussi une activité merveilleuse même si vous ne publiez jamais vos photos.

La photographie de rue est une manière de sortir de sa zone de confort, d’aller vers l’inconnu et les inconnus et de voir le monde d’une manière nouvelle. La contrainte du cadre photographique vous entrainera à chercher des détails, de la lumière, des contrastes, des gestes et des attitudes, tous ces moments furtifs qui peuvent vous appartenir si vous le décidez.

Nous verrons dans les prochains articles quelques techniques, recommandations ou réflexions relatives à la photographie de rue, en continuant avec les questions « Qui ? », « Comment ? », « Où ? » et « Quand ? ».

Vous avez continué à lire cet article jusqu’au bout ? Il est temps de sortir de chez vous, de commencer à photographier, et de laisser votre instinct vous guider.

Si vous débutez en photographie, réglez votre appareil :

  • en mode « priorité vitesse » avec une vitesse de 1/200e de secondes (c’est mon réglage de base dans la rue)
  • ou en mode « priorité ouverture » avec un réglage d’ouverture à F8.0

… et sortez de chez vous, en partant de là où vous êtes, 20 minutes suffisent. Et n’hésitez-pas à décrire votre expérience en commentaires ou dans le groupe facebook ici.

VA est un programme de 25 articles qui a pour objectif d’enseigner à un(e) photographe débutant à prendre de grandes photos. Rien que ça 🙂

Ces articles et le livre dans lequel ils seront regroupés sont en libre accès. Mais si vous voulez m’encourager et m’offrir le café : cliquez ici.