Comment rester inspiré

Le principal obstacle en photographie est de rester chez soi pour de mauvaises raisons. Vous aurez peut être peur d’aller vous confronter aux autres, peut-être que la météo n’est pas clémente, peut être que vous avez décidé de manière totalement arbitraire que vous devez photographier à la tombée du jour, alors que vous êtes en couvre-feu.

Peut-être que vous avez décidé de travailler sur un projet qui ne contient que des paysages alors que vous vivez dans une grande ville. Peut-être que vous prenez le prétexte d’un futur voyage, et vous commencerez à photographier là bas. Et je ne vous parle même pas de la bêtise de croire que nous avons besoin d’une optique ou d’un nouvel appareil. Je connais ce problème, je crois qu’il ne me quitte jamais vraiment : nous trouvons toujours une raison de ne pas photographier.

Il me semble pourtant essentiel de toujours continuer à produire des photos, le plus souvent possible. En premier lieu, c’est le seul moyen de progresser et d’élever le niveau de ses photos. Pour progresser, il convient de produire beaucoup pour chercher une expertise. Cette expertise ne s’acquiert qu’avec un gros volume de pratique dans les bonnes conditions. C’est à dire qu’il convient de photographier beaucoup en cherchant à produire des photos d’une qualité exceptionnelle.

Arrive alors la question évidente quand on a posé ces principes : comment savoir si sa production va dans la bonne direction ?

Ce qui est fabuleux en photographie, c’est que la source d’inspiration pour trouver des sujets à photographier, chercher des projets photographiques à mener, pour contrer toutes les fausses raisons que l’on se donne ET pour viser un niveau exceptionnel est toujours la même :

Lire des livres photo des grands photographes.

Lire des livres photo vous montrera le niveau à atteindre. Si vous analyser les photos pour ce qu’elles sont et pas uniquement le sentiment qu’elles vous procurent, vous pouvez en déduire la manière dont elles ont été produites. Et ainsi, vous améliorerez vos propres photos.

Lire des livres vous montrera ce qui a déjà été fait par les plus grands. Cela ne vous empêchera pas de continuer à photographier les mêmes sujets ou des projets similaires. Vous saurez simplement où vous situer et pourrez essayer d’apporter une petite pierre à l’édifice. C’est tout ce que nous pouvons espérer.

Lire des livres vous montrera qu’une grande majorité des livres photo des grands maîtres de la photographie ont été produits là où ils ont vécu. Commencez à photographier en bas de chez vous. Commencez par photographier votre quotidien. La photographie, c’est ce à quoi vous avez accès. Tout est déjà là, autour de vous.

Mon dernier conseil sera de vous dire d’utiliser l’appareil que vous connaissez le mieux, avec une seule optique fixe, aussi longtemps que vous pourrez. Photographier c’est d’abord voir, on voit mieux quand on est habitué à une focale.

Personnellement, je me suis séparé de 80% de mes livres photo quand j’ai quitté la France pour le Brésil. Mais depuis que j’ai posé le pied à Salvador, c’est un livre photo par mois minimum. C’est la première ligne de mon budget. Et bien souvent c’est un livre par semaine. Avec l’importation fréquente et les temps de transport Brésiliens, je reçois parfois mes livres après plusieurs mois, c’est toujours une bonne surprise. Et quand je reçois un livre, j’en commande immédiatement un autre.

Pour rester inspiré, achetez des livres.


Ateliers et Formation en 2021
avec Genaro Bardy

Ebook Gratuit - 9 Techniques de composition pour la Photographie de Rue