Ricoh GR – Comment appréhender la focale 28mm ?

J’ai parfois des questions qui m’arrivent par email ou sur Facebook auxquelles je prends le temps de répondre. Et puisque c’est peut être une question que vous vous posez si vous envisagez de vous procurer un Ricoh GR, je me suis dit que ce serait aussi bien de vous partager cet échange.

J’ai une «  petite » question un peu technique à te poser : je viens d’acquérir un ricoh gr et suis un peu désarçonnée par le grand angle… aurais tu quelques conseils à me donner pour gérer un objectif de 28 mm et faire en sorte que les visages ressortent bien sur les photos et s’y intègrent bien ?

Alice

Hello Alice,

Alors le 28mm, ou toute focale large, en photographie de rue, c’est difficile. Le principal problème est que ça parait beaucoup plus large que notre champ de vision normal. Néanmoins le 28mm est la focale fixe la plus versatile, qui permet par exemple de photographier de l’architecture sans trop de problème et d’aller jusqu’au portrait sans déformation extrême du visage.

On pourrait arguer que le 35mm serait plus proche de notre vue et déforme moins, personnellement je suis un adepte du 35mm et le préfère toujours au 28mm. Les boîtiers compacts spécialisés en photographie de rue ayant le plus de succès sont le Fuji X100 (35mm) et le Ricoh GR (28mm). Le choix d’optique différent pour ces boîtiers s’explique aisément, le Fuji X100 a un viseur alors que le Ricoh GR propose une visée écran. Pour moi c’est là que réside la principale difficulté du GR, la visée écran à laquelle j’ai mis du temps à m’habituer.

En avançant le ricoh GR devant soi pour viser à l’écran, le 28mm est beaucoup plus proche du 35mm dans le cadrage. La différence entre ces deux focales, c’est un pas en avant… Du coup je comprends Ricoh, avec une visée écran mieux vaut un 28mm.

Avec la pratique, tu pourras t’y habituer et je te souhaite d’y prendre du plaisir, ça ouvre aussi de nouvelles choses une nouvelle manière de photographier. Au pire, tu peux toujours forcer le 35mm avec le Ricoh GR. C’est un zoom numérique, ça limitera un peu tes pixels mais rien de choquant. Sinon quand tu te trouves trop « large », fais un pas en avant 🙂 c’est presque toujours une bonne idée de s’approcher.

Pour les portraits, tu vas devoir être proche si tu veux des plans serrés. Par conséquent, il va falloir briser la glace et dialoguer pour dédramatiser l’appareil si proche du visage. C’est aussi bien, la qualité du portrait dépend surtout de la relation avec ton sujet.

J’espère que ça t’aidera.
À une prochaine,
Genaro



Recevez les prochains articles par email :
inscrivez-vous ici

Ebook Gratuit - 9 Techniques de composition pour la Photographie de Rue