Il était un instant

Deux regards dans ma direction, deux autres qui se croisent et les deux derniers qui font semblant de ne pas me voir. Cette photo récente prise dans le quartier du Pelourinho à Salvador où je vis correspond au type de photo que je cherche à produire plus souvent. Si je vous en parle ici c’est pour essayer d’illustrer le concept d’instant décisif popularisé par Henri Cartier Bresson à une époque où la photographie opérait sa transition d’un manque flagrant de mobilité vers la compacité des appareils modernes.

Le timing d’une photo est essentiel en photographie de rue, mais quand vous y réfléchissez bien il est essentiel dans tout type de photographie. Les instants qui sont susceptibles de vous percuter comme photographe sont par essence furtifs. L’expérience en photographie vous entraînera tout autant à les reconnaitre qu’à les voir passer sans pouvoir les reproduire et en ayant manqué de déclencher.

En produisant des photos, vous reconnaitrez je l’espère cette tension qui vous pousse à chercher cet instant décisif, je la considère parfois comme une méditation, parfois comme une intention créative.

Je n’aurais jamais pu voir cette photographie en exemple si je ne m’étais approché à ma manière, en cherchant ce type de composition. Pour le coup je n’étais clairement pas furtif, j’ai été repéré. Mais certaines photographies de rue présentent leur interaction avec le photographe et cela ne me pose pas forcément de problème, c’est un autre sujet mais je crois que le photographe est toujours l’un des sujets dans une photo.

Ce moment qui passe si vite est une intuition, une envie, un espoir, c’est une tentative. Du fait du grand nombre de déchet en photographie de rue, c’est un moment rare qui raconte plus et mieux que ce que j’aurais pu choisir un dixième de seconde plus tard ou plus tôt. Apprendre à le rechercher, à le reconnaître, et donc souvent à le laisser filer, constitue une des prochaines étapes dans votre photographie. Si vous êtes arrivé jusqu’ici et que vous avez pratiqué la photographie, j’espère que vous ne vous considérez plus comme débutant(e).

Gardez l’oeil ouvert et vous verrez ces instants apparaitre dans un cadre imaginaire si vous n’avez pas d’appareil photo, et si vous continuez à chercher la photographie qui vous ressemble, vous apprendrez à le chasser et à chérir la magie de l’instant décisif, que l’on pourrait tout aussi bien nommé un instant de grâce.