4 erreurs de débutants vraiment faciles à corriger

Je vous rappelle que ce livre et cette série d’articles sont destinés à des débutants. Et si vous débutez vous ferez certainement ces erreurs, jusqu’à ce qu’on vous le dise. Essayons de vous faire gagner un peu de temps.

La photo floue

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine d’une photo floue :

  • Vous bougez trop au moment du déclenchement.
  • Vitesse trop lente, notamment avec un télé objectif – voir le mini-guide de la vitesse.
  • Ouverture trop grande, et donc profondeur de champ trop courte. L’ouverture est le meilleur moyen de contrôler votre profondeur de champ, si cette profondeur de champ est trop courte cela peut rendre floue une grande partie de votre image – voir le mini-guide de l’ouverture.
  • Mise au point ratée. Si vous débutez sélectionnez un mode de mise au point AF-S (Autofocus Single Shot) et non AF-C (continu), sélectionnez une plage de mise au point au centre de votre viseur, et pratiquez la séquence de mouvements :
    1. mise au point
    2. maintien de la mise au point
    3. recadrage
    4. déclenchement

Vitesse trop lente, mais ça passe 🙂

Un horizon doit être droit, la plupart du temps

Parce que c’est comme ça que nous voyons, et une photographie est le plus souvent une interprétation du réel. Un horizon avec un léger décalage ruine une image.

Comment faire quand l’horizon n’est pas évident dans votre image ? Utilisez le niveau de votre appareil, ou regardez les verticales. Si ce qui doit être droit est de travers, c’est que votre niveau et votre horizon ne sont ajustés.

Exemple d’horizon volontairement de travers (dit « Dutch Angle »). Je n’ai pas pu me résoudre à aller chercher et publier un horizon franchement raté

Le cadrage paresseux

Votre sujet est-il évident ? Si vous avez une multitude de sujets sur une scène sans que l’on comprenne le rapport entre eux, ou si votre sujet ne prend pas assez de place, vous courrez le risque que votre photo ne soit pas comprise. Une photo doit être claire vis à vis de son sujet.

Question à se poser : est-ce que tous les éléments qui composent la photo sont utiles à la photo ? à ce que vous essayez d’exprimer ?

Dans la plupart des cas cela voudra dire que vous devez vous rapprocher, remplir votre cadre ou isolez votre sujet d’un environnement qui prend trop de place et perturbe la lecture. À l’inverse, zoomer de manière excessive peut  donner à votre photo un manque de contexte.

Pour débuter en composition photographique, je vous invite à relire cet article : 10 techniques de composition.

Développement extrême

Trop de filtres, trop de clarté, trop de saturation, pour certains le néant créatif du HDR. D’une manière générale je crois que l’excès dans le développement attire l’attention sur la technique et plus sur votre sujet.

J’ai rencontré un photographe en Espagne qui m’annonçait fièrement « je mets tous les curseurs au max ». Je suis franchement opposé à cette démarche et quand un curseur dépasse 20 sur Lightroom je doute vraiment de moi.

À l’inverse j’ai vu des développements que j’aurais jugés excessifs devenir un style. Si c’est une intention créative cela peut devenir une innovation, une originalité, mais si vous débutez c’est plus certainement une impasse créative et une faiblesse que de vouloir accentuer des effets. N’essayez pas de rattraper une composition ratée par un excès d’effets.

Il m’est arrivé de tomber dans l’excès. En voici une que je trouve acceptable, mais clairement ce ciel ne me parait plus réaliste.

VA est un programme de 25 articles qui a pour objectif d’enseigner à un(e) photographe débutant à prendre de grandes photos. Rien que ça 🙂

Ces articles et le livre dans lequel ils seront regroupés sont en libre accès. Mais si vous voulez m’encourager et m’offrir le café : cliquez ici.