Contrôlez le mouvement – le mini-guide de la vitesse

posted in Technique

Contrôlez le mouvement – le mini-guide de la vitesse

Lorsque vous prenez une photo, l’obturateur de votre appareil photo s’ouvre et laisse passer la lumière. Il reste ouvert pour une certaine durée, en général simplement un fraction de seconde, puis se referme et s’interpose avec la lumière. Cette durée exprimée comme une fraction de seconde ou en secondes est appelée : Vitesse.

Pour différentes raisons que nous verrons plus bas, vous voudrez parfois contrôler cette « vitesse ». Le meilleur moyen est alors d’utiliser le mode de prise de vues « Priorité Vitesse », S ou Tv sur votre molette de mode de prise de vues.

Le mode ‘Priorité Vitesse’ vous permettra de contrôler la vitesse dans votre exposition, alors que l’ouverture sera réglée par votre appareil photo.

Votre appareil photo indique la vitesse :

  • soit comme une fraction : 1/5001/2501/125 – etc.
  • soit avec le dénominateur de cette fraction : 500250125 – etc.
  • si vous réduisez votre vitesse suffisamment, le sigle des secondes apparaitra : 0.5″ 1″2″ – etc.

Dans tous les cas, le rapport à la lumière est inversé : plus la vitesse est ‘rapide’ (1/500 de sec est plus rapide qu’ 1/125 de seconde), moins vous laisserez passer de lumière.

Comme chacun des membres du triangle d’exposition, votre réglage de vitesse sera d’abord une contrainte vis-à-vis de la quantité de lumière disponible.

Selon le principe général du triangle d’exposition, s’il fait plus sombre et que la quantité de lumière disponible est moins importante, vous devrez utiliser des vitesses plus lentes pour capter la lumière plus longtemps. À l’inverse si la quantité de lumière est plus importante, vous devrez choisir une vitesse plus rapide. Si pour une raison créative vous souhaitez maintenir votre vitesse, vous devrez alors compenser avec les autres réglages du triangle d’exposition : l’ouverture ou la sensibilité.

Le contrôle du mouvement

Bien sûr, le contrôle de la vitesse d’obturation est d’abord un outil créatif. La vitesse vous servira avant tout à contrôler, je vous le donne en mille : le mouvement. Vous voudrez être suffisamment rapide pour figer une scène en mouvement, ou suffisamment lent pour réaliser un ‘filé’ ou utiliser une pause lente avec ses effets si particuliers.

Il n’y a malheureusement pas de raccourci dans ce domaine, vous devrez apprendre les effets de chaque niveau de vitesse.

Mais puisque la vitesse est dans le triangle d’exposition, vous voudrez parfois utiliser une pause lente pour pouvoir fermer votre diaphragme. Par exemple un matin avec peu de lumière, si vous réalisez un paysage avec une ouverture F16 pour avoir une longue profondeur de champ et une sensibilité faible pour minimiser le bruit, vous n’aurez plus qu’un moyen d’avoir une photo convenablement exposée : en rallongeant le temps de pause. A l’inverse dans des conditions de lumière en plein soleil du midi, vous utiliserez parfois des vitesses très rapides pour limiter la quantité de lumière, et ne pourrez pas utiliser certaines vitesses sans l’utilisation de filtres.

Voici différents exemples d’utilisations de la vitesse :

Vitesse de 25 secondes pour pouvoir avoir une longue profondeur de champ F16. Notez l’effet sur le bord de l’eau.

1/30e de seconde en suivant le sujet pour un effet filé

1/15e de seconde. Mon sujet était beaucoup plus loin, j’ai dû réduire la vitesse pour pouvoir filer.

1/250e de seconde pour figer le vélo en mouvement

1/400e de secondes pour figer l’action

1/250E de seconde. C’est le réglage que j’utilise le plus, il me permet de figer la majorité des scènes que je croise

1/1000e de seconde pour un oiseau en vol. Mais ce sera parfois 1/2000e ou plus rapide !

Attention à votre focale

La vitesse est également une contrainte vis à vis de la focale que vous utilisez. Si vous n’êtes pas assez rapide et que vous utilisez une focale très longue (un niveau de zoom très élevé), vous aurez le risque d’obtenir un ‘flou de bougé’ sur votre photo.

Il est compliqué de donner une règle exacte sur les flous de bougé, puisque votre focale réelle dépend aussi de la taille de votre capteur, et que les stabilisateurs de capteurs rentrent également en ligne de compte…

Pour faire simple, faites attention à avoir un niveau de vitesse au moins équivalent à votre focale :

  • si vous avez un objectif 50mm, votre vitesse minimum devrait être au moins 1/50, ou plus rapide (1/100 – 1/125 – etc.)
  • si vous utilisez un téléobjectif 200mm, votre vitesse devrait être au moins 1/200, ou plus rapide (1/400 – 1/1000 – etc.)
  • si vous avez monté un zoom sur votre appareil, cela dépend du niveau de zoom que vous êtes en train d’utiliser 🙂

Quand utiliser le mode ‘Priorité Vitesse’ ?

J’utilise personnellement le mode priorité vitesse dans deux principaux domaines :

  • le reportage
  • la photographie de rue

En utilisant le mode priorité vitesse avec une vitesse de 1/250e de secondes, je peux figer la majorité des scènes que je croise, cela me permet le plus souvent possible de ne pas penser à mes réglages. En reportage comme en photographie de rue, cela me permet de capturer des scènes qui passent très vite, dont l’intérêt que j’ai vu peut être très éphémère.

C’est en fait mon réglage de base, qui est par défaut sur mon appareil. Si je dois contrôler ma profondeur de champ pour un portrait ou un paysage, je passe en mode priorité ouverture ou en manuel.

VA est un programme de 50 articles qui a pour objectif d’enseigner à un(e) photographe débutant à prendre de grandes photos. Rien que ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *