Je ne suis pas un numéro ! – Le mini-guide de l’ouverture

Si vous débutez en photographie, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur l’apprentissage de la pure technique. Voici le premier « mini-guide » de ce livre (ou série d’articles si vous le lisez sur mon blog), une section courte pour apprendre l’essentiel sur un élément technique.

L’ouverture est un des éléments du triangle d’exposition, représentée sur votre appareil par l’unité F.

Ouverture F = f/D

L’ouverture F = f/D

Dans ce schéma D est le diamètre de votre optique, qui laisse passer une certaine quantité de lumière, ‘petit f’ représente la distance entre votre optique et votre capteur numérique (ou votre pellicule en argentique). Notez que le symbole représentant le capteur numérique et présent sur une majorité d’appareils photo, probablement aussi sur le votre.

La quantité de lumière que laissera passer votre optique dépend de son diamètre. Puisqu’il est le dénominateur de la fraction F, on comprend facilement que :

  • plus l’unité d’ouverture F est faible, plus vous aurez de lumière
  • plus le chiffre F est petit, plus l’ouverture est grande (oui je sais c’est la même phrase 🙂 )

Le contrôle de l’ouverture sur votre appareil photo correspond au contrôle du diaphragme qui vous permettra de réduire le diamètre de votre optique, ou au contraire de l’augmenter dans les limites de sa capacité.

Ainsi chaque optique a une capacité à l’ouverture plus ou moins grande. C’est d’ailleurs marqué dessus, voyez comme la vie est bien faite.

Pour vous entrainer à contrôler l’ouverture de votre appareil photo, le meilleur moyen est de passer en mode semi-automatique ‘priorité à l’ouverture’ sur votre molette de réglage du mode de prise vues. Le mode ‘priorité à l’ouverture’ signifie que vous allez pouvoir modifier l’ouverture avec votre molette de réglages, la vitesse sera adaptée automatiquement par votre appareil en fonction de la quantité de lumière disponible.

Je ne suis pas un numéro !

Oui bon d’accord, c’est bien joli tout ça mais pensez bien s’il vous plait que rien ne sert de se gloser d’une optique à grande ouverture. L’ouverture, comme chaque élément technique qui vous sera présenté, n’est qu’ UN OUTIL CRÉATIF. Voyons donc comment se servir créativement de l’ouverture.

L’ouverture a une fonction créative principale qui est le contrôle de la profondeur de champ.

En réalité la profondeur de champ dépend de 3 paramètres : la distance avec votre sujet, la focale que vous utilisez et donc l’ouverture. Mais le seul de ces trois paramètres que vous contrôlez à un instant T, avec une optique et une distance à votre sujet données, c’est l’ouverture.

Classiquement le contrôle de la profondeur de champ est utile dans 2 grandes pratiques en photographie : le portrait et le paysage

  • En portrait on peut souhaiter réduire la profondeur de champ pour isoler son sujet de son environnement, sur votre appareil cela signifie utiliser une « grande » ouverture, avec une unité F4.0 ou inférieure.
  • En paysage, on souhaite souvent avoir une très longue profondeur de champ. Il est ainsi souvent souhaitable de « fermer » à F8, F11 ou F16.

Notez que ce sont pas des règles mais des manières classiques de réaliser des portraits ou paysages, l’ouverture n’est qu’un outil créatif et vous pouvez l’utiliser à contre-couillons. Il existe quantité de portraits qui sont réalisés à F11, de paysages à F2.8, et de photographes brillants qui expriment leur créativité sans se préoccuper de l’ouverture.

L’ouverture sera parfois une contrainte dans votre triangle d’exposition, vous aurez besoin « d’ouvrir » pour avoir suffisamment de lumière et exposer convenablement votre photo.

Portrait à New York réalisé avec une « grande » ouverture F2.8 , pour réduire la profondeur de champ.

Grand Central – ici la grande ouverture était nécessaire à cause de la faible quantité de lumière. La faible profondeur de champ est une conséquence.

Skyline de New York depuis Dumbo. Paysage réalisé à F16 pour une très longue profondeur de champ, des pylônes au premier plan jusqu’aux grattes-ciel

VA est un programme de 25 articles qui a pour objectif d’enseigner à un(e) photographe débutant à prendre de grandes photos. Rien que ça 🙂

Ces articles et le livre dans lequel ils seront regroupés sont en libre accès. Mais si vous voulez m’encourager et m’offrir le café : cliquez ici.