Bozo in Mali – Masters of the River

One centimeter at a time. The boat is grounded in the middle of the Niger River. Its 50 occupants are either sleeping or watching two men in chest-deep water pry the boat with bamboo sticks. It’s moving slowly, but it’s getting there. One of them has scouted a deeper course, and now they’re pushing the boat filled with rice and travelers on the right path. This tedious ballet can take up to an hour, and repeat itself every 10 minutes. But Bozo are used to this in March, when the Niger is at its lowest. The Bozo people are a …

Mentao Refugee Camp – Burkina Faso

Pendant le conflit Malien, de nombreux membres des communautés du nord Mali, notamment Touaregs, se sont déplacés vers la frontière avec le Burkina Faso. Nous y passions une semaine avec David Martin, Journaliste Indépendant. Vous pouvez trouver l’intégralité de mon récit de ce séjour ici : Ce que j’ai appris au Mali. Voici la série de photos réalisées sur le camp de Mentao.

Mali, Fleuve Niger – De Mopti à Tombouctou

L’ethnie Bozo est un peuple semi-nomade Mandingue vivant principalement au Mali et au Niger, le long du fleuve Niger et de son affluent le Bani. Avant tout pêcheurs, ils sont considérés comme « les maîtres du fleuve ». Ce sont eux qui opèrent une grande partie des pirogues ou pinasses au Mali. La remontée du fleuve Niger entre Mopti et Tombouctou sur une pirogue collective prend 3 jours et 3 nuits au mois de mars. Le niveau du fleuve Niger est bas et la pirogue s’ensable fréquemment. Pour la désensabler, les opérateurs de la pirogue descendent du bateau et sondent …

Les Récupérateurs de Doumanzana – Bamako, Mali

Au coeur de Bamako, la décharge publique de Doumanzana recueille les déchets des quartiers voisins du marché de Konatébougou. Pour 1500 CFA par mois (2,3 Euros), les travailleurs du groupement d’intérêt économique (GIE) collectent les déchets du quartier. Ainsi chaque jour la seule décharge officielle de Bamako reçoit 11 000 m3 de déchets. Sur l’immense montagne de déchets qui émerge de l’enclos, vivent de nos jours en permanence, 667 personnes, tous sexes confondus, âgées de 8 à 82 ans. Elles s’abritent sous des hangars et des huttes de fortune dont les matériaux sont issus entièrement des objets de récupération sur …