Quito en noir et blanc – Film TriX 400

La photographie argentique ne m’a jamais vraiment quittée, j’ai simplement eu une année disons… différente, avec mon installation à Salvador de Bahia. Dans mon déménagement mon Yashica Electro 35 est resté dans un carton chez un ami, ce n’était pas ma priorité et j’emmenais déjà beaucoup de matériel. Lors de mon dernier séjour à New York j’ai sauté sur une occasion chez B&H, un Nikkormat qui fonctionne comme une horloge suisse et un 50mm. J’ai pu retrouver le plaisir du film, le TriX 400 pour ce qui me concerne, ma passion pour le noir et blanc étant à nouveau envahissante …

Photographie de rue Argentique – Couleurs de France

La photographie de rue est idéale pour la pratique du film argentique : Presque personne ne vous demande d’effacer les photos d’une pellicule Il y a un fort attachement à la pratique de l’argentique chez vos sujets Le temps de développement donne une découverte assez magique du résultat Les « bonnes photos » sont à peu près au même ratio d’1/5 ou 6 6 ou 7 bonnes photos sur une pellicule de 36 poses, que demander de plus ? de les voir 🙂 Alors voici les photos issues de mes 3 dernières pellicules :