Cinéma et Photographie – Angles et points de vue

Voici le deuxième article de ma série d’exploration de la cinématographie. La dernière fois nous avons vu les valeurs de plan, cette fois-ci nous analyserons les angles et points de vue. Comme pour les valeurs de plans, ces techniques de composition seront particulièrement utiles dans le cas d’une narration. Quelque soit le genre photographique que vous pratiquez, ces techniques narratives et manières de cadrer serviront dans la construction d’une série photographique, d’un projet de livre ou de quelque support qui présente votre travail en plusieurs photos.

Même si les plans présentés ici seront avant tout des personnages, les principes fonctionnent pour d’autres sujets. Ils fonctionneront également pour la composition d’une photographie unique, selon ce que vous voudrez évoquer par le point de vue que vous prendrez.

Vous verrez mieux j’espère l’importance du point de vue, et ce que disent l’angle et l’endroit d’où vous prenez une photo. Commençons tout de suite avec le premier angle, le plus évident : la contre-plongée.

Contre plongée – Low Angle

La contre-plongée est l’outil le plus évident à intégrer dans sa photographie. Cela va sans dire, mais dans ce cas la caméra vise « vers le haut ».

Cela a un effet immédiat de rendre le sujet plus puissant, plus imposant, plus important. En cinématographie la contre-plongée est parfaite pour les protagonistes principaux, héros ou ennemis.

En photographie c’est le moyen le plus simple de magnifier votre sujet, de le rendre important et positif. C’est la raison pour laquelle certains photographes se jettent les fesses au sol.

À titre personnel, le dernier exemple qui me vient en tête est pour une de mes dernières commandes pour une salle de boxe. Pour mieux mettre en valeur les mouvements et donner une impression de puissance, j’ai usé et abusé de la contre-plongée, notamment sur les photos de plein pied.

En photojournalisme ou photographie documentaire, la plongée et contre plongée sont des outils évidents qui peuvent indiquer ce que veut montrer le photographe d’un sujet. Par exemple des manifestants pris en contre plongée pourraient laisser penser que le photographe est au service de leur cause.

Notez qu’en cinématographie, la contre-plongée peut être extrême ou très subtile, nous le verrons avec l’exemple de la « vue épaule ». Enfin, cet outil n’est pas limité aux personnages, même si c’est avec eux que cela aura le plus de sens. En photographie, par exemple l’architecture est parfois prise en contre-plongée lorsque la focale n’est pas assez large, pour pouvoir saisir un élément dans son ensemble. Cela aura des effets très visibles sur la parallaxe, à moins d’utiliser des optiques à décentrement.

Kill Bill – Volume 1
The Dark Knight – Les antagonistes sont souvent représentés puissants,
pour que la menace soit réelle
Star Wars Episode V – L’Empire contre attaque – L’image iconique du vilain le plus connu de l’histoire du cinéma est une contre plongée.
Pulp Fiction
2001 L’Odyssée de l’espace – La contre plongée ne fonctionne pas que avec des humains
Inception – La contre plongée ne fonctionne pas que avec des humains
Les Affranchis – Joe Pesci vise le plan d’après
Casino – Joe Pesci abandonne devant cette caméra qui s’acharne

Plongée – High Angle

La plongée, vous l’aviez bien compris, est l’angle inverse, quand la caméra est dirigée « vers le bas ». L’angle de visée peut être plus ou moins marqué, toujours avec la même intention quand il s’agit de personnages : diminuer leur importance, les montrer en position de faiblesse ou vulnérable.

Par exemple pour des super-héros pleins de super-pouvoirs, si vous voulez augmenter la tension et le danger et les présenter face à une menace au moins équivalente à leur pouvoir, la plongée va être assez logique.

Au cinéma, la plongée sera un angle très complémentaire de la contre-plongée dans la même scène pour montrer une différence de pouvoir ou une inégalité.

En photographie, l’effet sera strictement identique, dans le cas d’une narration sur une série de photos comme pour une photo unique. La plongée donnera un point de vue dominant au photographe, présentera le sujet comme diminué. Cet effet peut être un moyen d’accentuer une position de faiblesse, voire redondant si le sujet est déjà en difficulté.

Pour tout autre sujet que des personnes, la vue en plongée peut être un très bon moyen de réaliser un plan d’ensemble, de présenter un contexte avec un point de vue qui « prend de la hauteur ».

Avengers – Comment présenter une menace pour des super héros ? En les prenant de haut.
Mad Max Fury Road – L’année 2020 qui contemple vos plus beaux projets
Blade Runner 2049
Kill Bill Volume I – Idée de mise en scène pour photographes de mariage
The Revenant

Une utilisation extrême de la plongée la transforme en plan aérien. Cet angle est idéal pour établir une scène, présenter paysage ou montrer des personnages qui se déplacent dans un environnement vaste.

Interstellar – vue aérienne pour accentuer l’hostilité de l’environnement et la solitude des personnages
Ad Astra – vue aérienne utilisée comme plan d’ensemble
Blade Runner
Casino – Juste avant la chute (no spoiler)
Kill Bill Volume I – Le but ici n’est pas de diminuer le protagoniste, mais de montrer la scène en entier

Vue du dessus (plongée à 90°) – Overhead

Poussée à 90°, la plongée devient une vue du dessus, aussi appelée « bird’s eye » ou « god’s eye » en anglais, « vue d’oiseau » quand le cadrage est éloigné, « vue omnisciente » quand on se rapproche d’un personnage.

La vue du dessus est parfaite pour montrer des actions complexes, elle
peut aussi être utilisée pour montrer une connexion spirituelle ou divine, Cet angle est enfin utile pour montrer une scène de crime insoutenable, positionnant le spectateur en juge suprême.

En photographie, voici le royaume des drones. Ce type de photographie peut être une spécialité, notamment en architecture ou en voyage. Vous trouverez des grands spécialistes de composition très graphiques par ce procédé, créant des relations entre des éléments improbables ou harmonieux.

Dans le cas d’une narration, par exemple d’une commande en architecture, se limiter à la vue de drone serait très réducteur. Cet angle est relativement récent en photographie, merci DJI ! Si vous en avez la possibilité, ce peut être un très bon complément ou plan d’ensemble. me rappelle de la couverture d’un magazine de voile réalisée au drone par un ami. La voile est un genre qui exploite parfaitement les caractéristiques de ce genre de plans.

North by Northwest – Peut être le meilleur, et sûrement le plus beau film d’Hitchcock
Tigre et Dragon – Les scènes aux mouvement complexes sont parfois plus faciles à comprendre vues d’en haut
Le fabuleux destin d’Amélie Poulain – Vue omnisciente, ceci est également un Dutch Angle
Kill Bill Volume I
Taxi Driver
Blade Runner 2049 – cet angle est parfois appelé « god’s eye », avec une symbolique spirituelle

Plan cassé ou débullé – Dutch Angle

Pardon mais je ne me fais pas à l’appellation française. Le Dutch Angle propose un cadre où l’horizon est fortement décalé.
L’effet immédiat est de créer un malaise chez le protagoniste ou le spectateur. Ce plan est souvent utilisé pour suggérer un état maniaque, la terreur, la perplexité, ou pour maximiser la tension et le suspense.

En photographie, cet angle est toujours étonnant. Décalez l’axe de l’horizon suffisamment pour que l’on voit que l’effet est volontaire. Si l’effet est trop léger, on pourrait croire que la photo n’est simplement pas droite. Si le sujet le permet, utilisez une perspective ou une diagonale dans un coin du cadre pour accentuer l’effet.

Mission Impossible – Tom est perplexe, et Brian de Palma est au Panthéon des cinéastes.
Mission Impossible – Contre plongée + Dutch Angle pour maximiser la tension, et tout montrer
L’armée des 12 singes – Bruce Willis face aux antivax
Django Unchained – Flasback terrorisant, le malaise est total
Joker – Créer le malaise pour expliquer la naissance d’un monstre

Hauteur d’yeux – Eye Level

Nous allons maintenant explorer les différents positionnements verticaux de la caméra, en commençant par celui largement le plus utilisé au cinéma : le plan à hauteur d’yeux.

La hauteur d’yeux est la manière la plus naturelle de regarder un personnage. Ce plan n’aura aucun jugement de valeur, c’est le meilleur moyen d’être en empathie.

En photographie, c’est le défaut que je vois le plus souvent chez ceux qui débutent : oublier de penser à son point de vue. Si vous ne faites pas attention au positionnement de votre appareil et ne photographiez qu’à hauteur de VOS yeux, vous aurez par exemple constamment une légère plongée qui diminuera vos sujets si vous êtes grand.

Cet aspect est particulièrement important dans la réalisation de portraits. Si vous voulez présenter une photo fidèle à la personne dont vous tirez le portrait, positionnez votre appareil à hauteur de SES yeux. Créez une légère contre-plongée en vous positionnant à hauteur d’épaule pour rendre votre sujet plus dominant. À l’inverse, une légère plongée peut affiner les traits du visage, mais à utiliser avec parcimonie pour ne pas diminuer votre sujet.

La hauteur d’yeux ne veut pas dire que le plan est neutre, plutôt qu’il est fidèle au sujet. Prenons l’exemple du Loup de Wall Street ou Leonardo Dicaprio parle face caméra à hauteur d’yeux. Ce plan permet de briser le 4ème mur, le personnage s’adresse au spectateur pour lui expliquer une situation, l’empathie est totale.

De la même manière il est fréquent en photographie, peut-être même recommandé, de briser le 4ème mur en portrait. Le sentiment d’empathie donné au spectateur n’en sera que plus fort si vous êtes à hauteur d’yeux.

Dunkirk
The Master – La hauteur d’yeux au cinéma et en photographie, mise en abîmes.
Forrest Gump
The Wolf of Wall Street – Si vous voulez rendre un escroc sympathique, filmez-le à hauteur d’yeux
Pulp Fiction
Interstellar
Deadpool – Le maître pour briser le 4ème mur, en BD comme au ciné
The Wolf of Wall Street – Pour rentrer dans la tête d’un personnage, faites-le parler au public

Hauteur d’épaule – Shoulder Level

Si la hauteur d’yeux est le plan le plus utilisé au cinéma, la hauteur d’épaule arrive juste derrière.

Avec une position légèrement plus basse, cela donne les avantages de la contre-plongée sans connotation trop marquée. Ce type de plan est naturellement très employé lors d’un dialogue, avec l’appellation
OTS (Over The Shoulder).

Ce plan peut-être très utile dans une situation romantique, il permet de souligner le regard. C’est toujours bon pour vos commandes en photo de mariage.

En photographie, utilisez-le pour donner un léger effet supérieur au sujet, ou pour montrer des interactions. À la différence du cinéma où l’on présente un dialogue avec le contre-champ, il sera préférable en photographie d’essayer de montrer les visages, donc parfois des profils qui se regardent.

Black Panther – RIP Chadwick Boseman
Pulp Fiction
Taxi Driver
Joker – Point de vue classique dans un dialogue
Rocky – Point de vue logique pour cette séquence d’entraînement iconique
Les Affranchis – « Mais pourquoi le photographe saccage la première danse ? »

Hauteur de Hanche – Hip Level

Je ne passerai pas trop de temps sur ce niveau de plan, utilisé surtout pour les westerns.

En photographie, j’imagine peu de cas de figures intéressants, à moins qu’un détail soit au niveau de la ceinture et que l’arrière plan soit intéressant.

En photographie de rue, c’est un positionnement d’appareil fréquent pour ne pas être repéré, en utilisant par exemple un écran orientable, voire en visant à l’instinct. Ce niveau peut donner des effets intéressants ou des scènes très naturelles, mais pour moi cela reste une exception et je n’imagine pas une série uniquement à hauteur de hanches. Mais peut-être que je me limite 🙂

Once Upon A Time In Hollywood
Reservoir Dogs – Est-ce un plan à hauteur d’épaule ou de hanche ?

Hauteur de genou – Knee Level

Comme pour la hanche,ce plan est souvent doublé d’une contre plongée. Mais c’est aussi une bonne manière au cinéma de suivre un personnage dans un environnement. Il est parfois utilisé pour montrer un détail qui n’était pas apparent sur un plan d’ensemble.

En photographie, c’est une bonne manière de cadrer de plein pied. En portrait par exemple si vous voulez grandir quelqu’un, sortez le télé-objectif et jetez vous au sol tel un photographe de studio sous amphétamines. Je vous taquine hein, j’ai la plus grande tendresse pour les photographes de vêtements et de mannequins de chair ou de cire.

Au cinéma, restons sur ce plan à hauteur de genou de légende pour montrer la transformation de Forrest, sous les cris « cours Forrest, cours ! ».

Forrest Gump
The Matrix
Kill Bill Volume I – Le diable est dans le détail
Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Ground Level

Concluons cette exploration des tréfonds des angles et points de vue par le plan au niveau du sol. Il est naturellement presque toujours doublé d’une contre-plongée. Il peut aussi être utilisé droit pour montrer un détail en plan rapproché, ou suivre un enfant jusqu’à la chambre 237 dans ce plan mythique de Shining.

En photographie, c’est le niveau extrême à utiliser au télé-objectif et depuis une bonne distance pour grandir vos modèles. En architecture c’est une position qui n’est pas naturelle, le niveau du sol donne un déséquilibre majeur, surtout si la contre-plongée est utilisée. On préférera toujours une hauteur d’yeux pour être fidèle à l’expérience des visiteurs du lieu.

En photographie de rue, je crois que je m’y positionne surtout pour être à hauteur d’yeux des chiens que j’adore photographier. Le Dogview d’Elliott Erwitt, c’est irremplaçable. Dans le cas d’une narration, il est toujours intéressant d’observer si quelques détails ou objets importants de l’histoire restent au sol, mais ce sera un cas particulier, et toujours avec un détail important.

The Shining – La chambre 237
Full Metal Jacket
Star Wars Episode VIII – The Last Jedi
Black Swan

J’espère que cette nouvelle exploration de la cinématographie vous a plu. La prochaine fois, dernier épisode ou nous parlerons de structure narrative. Nous sortirons de la composition pour passer sur la construction d’une série ou d’un projet photographique.


Recevez les prochains articles par email :
inscrivez-vous ici

Ebook Gratuit - 9 Techniques de composition pour la Photographie de Rue