Rhétorique de la photographie

La photographie est un moyen de communication. Que vous communiquiez une histoire vraie, du journalisme, ou que vous ayez une intention artistique ou répondiez à un besoin commercial d’un client, une photographie sera toujours un moyen de communication.

De ce constat extrêmement simple se déduit une conséquence majeure dans la pratique photographique, le message de vos photos utilise une rhétorique.

Chaque photographie est un message

Avant d’étudier les différents moyens de mettre en pratique la rhétorique en photographie, observons l’effet de 3 types de légendes sur une même photographie :

La légende dite « technique » est en réalité une hérésie, elle ne dit rien de la photographie. Je vois trop de photographes rester sur ce premier niveau sans jamais pousser plus loin. À la limite on pourrait parler de technique de composition et du mouvement qui a amené cette photo, mais là encore ça ne donnera pas grand chose de consistant :

Non, toujours pas. Seule une légende digne de ce nom devrait accompagner cette photo.

Même caricatural, l’objectif de ce petit exercice est de montrer que la photographie est un message, et qu’une photo fonctionne toujours avec une légende.

Je vois déjà les commentaires qui ne manqueront pas de souligner que certains photographes partagent leurs photos sans légende, parce que leur photo se suffit à elle-même. Je suis le premier à ne pas toujours utiliser des légendes. Mais une photo sans légende contient dans son message ce que l’on connait du photographe dont on voit la photo. Même sans légende, un spectateur forme une représentation avec les informations dont il dispose.

Rhétorique de la photographie

En matière de rhétorique, définie comme « art du discours », rien de mieux n’a été conceptualisé depuis bien longtemps. En l’occurence par Aristote, dans son essai du même nom.

Aristote distingue 3 éléments fondamentaux en rhétorique : Logos, Ethos et Pathos.

Le Logos fait appel à la pure logique. Le message doit permettre à l’auditeur (pour nous le spectateur de la photo) de suivre une démonstration.

L’Ethos fait appel à l’autorité et la réputation. En photographie ce sera essentiellement amené par le contexte de la photographie, que ce soit un média, un roman, un post Instagram sponsorisé ou une exposition.

Le Pathos fait appel à l’émotion. En photographie il semble apparent qu’une photographie sans émotion n’aurait littéralement aucun sens. Néanmoins, certains types de photographies utilisent plus ou moins l’émotion en fonction de l’objectif de leur message.

Logos, Ethos et Pathos selon le type de photographie

Afin de mieux comprendre la rhétorique appliquée à la photographie, il me semble intéressant d’établir les différences entre 3 types de photographies. Chacune d’elles utilisera à la fois Logos, Ethos et Pathos, mais dans des proportions différentes selon l’objectif de leur message.

Dans le cas d’une photographie commerciale, l’objectif du message est la persuasion. Pour vendre, pour divertir ou pour démontrer, la photographie est au service d’un client qui communique auprès de ses propres clients. La photographie commerciale ou institutionnelle baigne dans le Logos. Une photo est ratée d’abord si elle ne sert pas l’objectif de communication du client.

Dans le cas d’une photographie destinée au journalisme, le message est une vérité. Cette vérité est subjective, elle se réfère au point de vue du photographe ou du média qui diffuse la photo, mais ce sera toujours une vérité. La photo doit montrer ce qui est, sans le transformer. Ainsi le photo-journalisme aurait pour valeur dominante dans son message l’Ethos. La réputation et l’autorité du média sont dominants sur le nom photographe dans la perception du message et donc de la photo. Dans le cas où le photographe n’est pas l’auteur de l’article ou de l’histoire, la qualité du journaliste qui complète le tandem peut être cruciale. Notons enfin qu’une grande part de l’Ethos vient de l’éditeur photo qui travaillera également au plus proche du photographe côté média.

Dans l’hypothèse, enfin, d’une photographie artistique, qui aurait pour objectif de présenter le message de son auteur. La rhétorique va être utilisée tant dans le contenu des photographies que dans le contexte : les légendes des photos, l’histoire racontée ou la manière de présenter les photographies. Une exposition ne présente pas le même contexte qu’un livre photo, c’est une évidence mais l’idée est ici de montrer que toute photo artistique sera accompagnée d’une histoire. Le message de la photo sera une partie de cette histoire. La photographie artistique aura, vous l’aurez compris, une valeur dominante dans le Pathos.

Encore une fois tout type de photographie fait appel à la logique, à l’autorité ou à l’émotion, simplement dans des valeurs dominantes différentes.

À titre d’exemple, prenons encore une même photo, légendée selon le Logos, l’Ethos ou le Pathos :

Je ne manquerai pas l’occasion de vous parler de mon travail avec Photographes du Monde. Cette photo aurait bien sûr pu vendre beaucoup d’autres choses.

Un message beaucoup plus classique, que j’ai utilisé dans le contexte d’une histoire pour un magazine de voyage : Serendipia by TravellerMade

Enfin un appel à l’émotion très personnel, que je suis susceptible d’utiliser dans une formation ou un workshop. Il y aurait là aussi beaucoup d’autres manières de faire plus appel à l’émotion, en parlant du propriétaire, de la scène qui se déroulait ou de l’histoire des différents personnages présents sur cette photo.

Le contenu de cet article est issu du programme de formation à la photographie L’Étincelle.
Les inscriptions sont ouvertes pour ce programme de formation
entre le 28 Avril et le 1er Mai 2020, les places sont limitées à 50 personnes.

Cliquez ici pour découvrir
le programme de formation L’Étincelle

Ebook Gratuit - 9 Techniques de composition pour la Photographie de Rue