Commencez par ce qui vous intéresse

Si vous débutez en photographie de rue, il est légitime de se demander :

« Qu’est-ce que je vais bien pouvoir photographier ? »

Je vous propose de commencer par sortir de chez vous et d’aller dans le premier lieu public qui vous vient à l’esprit. Peut-être est-ce la gare qui vous emmène au travail, le parc où vous promenez votre enfant, votre chien ou les deux, un centre commercial où vous avez besoin de faire une course. Ce que je vous propose est d’intégrer la photographie de rue dans votre vie quotidienne.

Simplement prenez votre appareil photo et donnez-vous 15 minutes, pourquoi pas 30 minutes, et commencez à photographier TOUT ce qui vous intéresse. Un visage que vous trouvez intrigant, des mains qui se tiennent, de l’architecture nouvelle ou en construction, un détail au sol. Photographiez des publicités, des lettres, des mots, des signes, des formes géométriques. Et commencez à parler avec des inconnus. Posez leur des questions étonnantes (« qu’est-ce qui vous rend fier ? ») ou toutes simples, engagez la conversation et faites des portraits. Prenez les emails et envoyez les photos.

N’ayez pas peur de déclencher, la photographie numérique permet le luxe de chercher constamment, prenez ce cadeau et faites en des photos anodines, infantiles, amusantes ou terrifiantes. Vous êtes seuls avec ces photos et rien ne vous oblige à les partager ou à penser absolument à être un artiste qui connait toute l’histoire de la photographie. La photographie est simple, c’est ce qui vous plait et ce à quoi vous avez accès.

Ne cherchez pas à savoir si ce que vous faites est « de la photographie de rue » stricto sensu, ne répondez pas à des critères ou des définitions. La photographie de rue n’a aucune règle si vous le décidez.

Un seul conseil : prenez des chaussures confortables. Il se pourrait bien que vous ayez envie de recommencer.

Photo Genaro Bardy – Itaparica, Dezembro 2019
Photo Genaro Bardy – Pituba, Dezembro 2019
Photo Genaro Bardy – Lisboa, Novembro 2019