Desert in New York – une histoire de pari

Le projet Desert in the City est d’abord un pari. Quand je l’initiais il y a 2 ans et demi je cherchais un projet personnel qui puisse m’occuper dans une période creuse de ma nouvelle activité professionnelle, j’avais une intuition mais aucune certitude. Ma nuit de noël à Paris était improvisée, sans aucun repérage.

J’étais instantanément satisfait du résultat, mais les jours qui ont suivi m’ont plutôt indiqués que ce pari était perdu. J’envoyais des propositions de publications à tout ce que la presse française compte de magazines ou d’hebdomadaires. Nombre de réponses : zéro. Zip. Nada. Parce que les photos étaient prises à Noël et que je trouvais qu’elles n’auraient aucun sens en été, je prenais un autre pari : ne les proposer qu’à un seul blog et attendre. Le succès était fulgurant, j’ai eu du mal à suivre le nombre de reprises et les sollicitations qui ont suivi.

Desert in London était un nouveau pari, en essayant de reproduire cette expérience dans une ville que je connais très peu pour les prises de vues, dans un pays où je ne connais personne pour sa promotion. Depuis cette étape je ne pense qu’à une seule ville : New York. J’y pense depuis toujours en fait, puisque ce sont de vieilles photos de New York avant un ouragan qui m’ont inspiré ce projet.

2 ans que j’espère y retourner.
1 an à en rêver.
6 mois à préparer et à me demander comment je vais pouvoir répondre au défi technique des grattes-ciel sur un projet où je me force à montrer la terre ferme.
7 jours de repérages sur place.

Et le jour du départ, à quelques heures du décollage, l’appel inattendu d’un ami qui vient de s’installer à Montréal, Matthieu. C’est lui qui a fait un nouveau pari, en décidant en quelques minutes de me rejoindre et de me suivre sur une nuit glaciale à New York.

Nous travaillons en ce moment à la sortie du projet, il demande maintenant beaucoup de préparation avant de pouvoir montrer les photos. Mais ça arrive, vite. Le 9 février prochain pour exact.

Musique : Little Things – Employee of the Year (album sur iTunes)
Prises de Vues et Montage : Matthieu Blanco