Flickr est un vieillard mourant


Flickr était un site pionnier qui a totalement bouleversé la communauté des photographes et leur présence sur le web. A force d’immobilisme, le site a été dépassé par de nombreuses innovations et est maintenant sur la voie d’une mort lente et douloureuse.

Flickr est surtout une communauté

J’ai aimé Flickr depuis le premier jour. Je m’y suis inscrit par hasard en créant mon premier blog sur les nouveaux médias et la communication. Je n’y postais que des campagnes de communication dans un premier temps, mais lorsque je découvris la photo avec l’achat de mon premier Réflex je me plongeai en même temps dans la formidable communauté de Flickr.

Un réseau social ne vit que par ses membres, et Flickr n’échappe pas à ce constat. Flickr n’a vécu que grâce à sa communauté représentée essentiellement par :

  • les groupes
  • les commentaires
  • le système de contacts
J’avais délaissé pendant quelques mois Flickr, j’y postais de manière plus rare. Mais lorsque j’y revins avec l’achat de mon dernier boitier Nex5 + objectif Voigtlander 35mm je constatais que les commentaires étaient moins systématiques, que les statistiques étaient plus faibles.
Je me suis rassuré en me disant que c’était mon abandon de publications régulières qui en était la cause, puisqu’en publiant sur des groupes je retrouvais une activité sur mes photos. C’était un leurre. Certains groupes sont toujours actif, mais le gros de la communauté a déserté.
Lorsque j’entendais des critiques sur Flickr, même très récemment, je défendais encore le service. C’était en réalité une méconnaissance des nouvelles possibilités qu’offrent d’autres sites… Et après les avoir essayé, je dois reconnaître que Flickr est mort. Ou au moins un vieillard mourant à qui je ne donne plus longtemps à vivre vu l’immobilisme de Yahoo.
Flickr est mort, mais pas au combat

L’expertise doit être technique

En découvrant 500px.com, je me suis demandé si le prix en valait la chandelle, et je décidais de demander à la communauté Google Plus son avis. [aparté] Google plus est mon réseau de choix en ce moment, vous en pensez quoi ? Vous devriez m’ajouter à Google Plus, mon profil est là. [/aparté]

Dans les commentaires Anxelina y partageait un article que je vous invite à lire : Flickr is Dead

Il est écrit par Thomas Hawk, un de mes photographes préférés justement sur Flickr… Son analyse est imparable. Il suffit de vous poser la question « Lequel de ces deux albums préférez-vous » :

La réponse est évidente. Google+ l’emporte largement. Nous pouvons aussi constater que le trafic de Flickr a été divisé par 2 en moins de 2 ans
A mon avis l’avance qu’a prise Google Plus sur Flickr est avant tout technique :
  • simplicité pour le chargement de photos
  • rapidité de chargement
  • création et gestion d’albums naturelle
  • visualisation époustouflante et chargement progressif des photos

Ce qui fait une différence sur le web, c’est le bagage technique. En la matière Flickr a l’air d’un gros lourdaud. Flickr a perdu son expertise technique, donc sa communauté.

Flickr est (presque) mort, qui le remplacera ?

Google Plus émerge dans le partage de photos. Ce qui y est appréciable est la facilité avec laquelle il est possible de discuter avec la communauté et la simplicité de partage qui augmente l’effet viral d’une publication.

Mais un photographe pourrait-il choisir Google plus pour la création d’un portfolio ?

Pour un portfolio, je pencherais plutôt pour 500 px.com qui offre à mon avis de meilleurs services dédiés aux photographes, Google Plus étant alors un relais de publication, l’occasion de créer une communauté et de partager avec elle.

Qu’en pensez vous ? Vous utilisez toujours Flickr ? Vous aimez Google Plus ? Vous conseilleriez un autre site que 500 px.com pour la création de portfolio professionnels élégants ?

Les commentaires sont à vous.

[Update] Un article envoyé par une lectrice qui appuie ce propos : Why all the pros are leaving Flickr for 500px